Suomalais-afrikkalainen kulttuurikeskus ja taiteilijaresidenssi

Villa Karo

Santé

 

Museum-948

Les problèmes de santé les plus communs pour les étrangers qui arrivent au Bénin sont les maux de ventre et le malaria. Le vaccin contre le cholera peut vous protéger contre plusieurs maux de ventre, et les médicaments et les précautions contre le malaria. Parfois le malaria se présente avec les maux de ventre, donc dans le cas de maux de ventre avec la fièvre il est toujours conseillé de se faire tester pour le malaria chez le docteur. Les docteurs au Bénin sont habitués à traiter le malaria et savent bien en faire la diagnose.

On peut boire de l’eau de robinet à Grand-Popo mais certains peuvent en avoir des symptomes au niveau du ventre si elle n’a pas été bouillie d’abord. Dans la chaleur il est néanmoins conseillé de boire au moins trois litres d’eau par jour.

Les vaccins nécessaires sont: la fièvre jaune (pour voyager au Bénin, il en faut le vaccin ainsi que le certificat du vaccin), la diphtérie-le tétanos, le vaccin ROR, le polio, l’hépatite A

Autres vaccins: l’hépatite B, la fièvre typhoïde, la méningite, le cholera

Il y a trois médicaments anti-malaria en vente en Finlande:

Lariam (un comprimé une fois par semaine)
Malarone (un comprimé tous les jours)
Doxicycline (un comprimé tous les jours ; une antibiotique)

À noter sur la doxicycline : il s’agit d’un médicament anti-malaria antibiotique prescrit surtout au cas où l’on veut éviter les effets secondaires possibles de Lariam (p.ex. la dépression). On en prend un comprimé par jour comme dans le cas de Malarone, mais il revient moins cher que celui-ci. Le problème avec la doxicycline est qu’elle est déjà une antibiotique en elle-même, et ainsi si on rattrape le malaria lors du traitement, il est plus compliqué de le traiter. C’est pour cette raison que les médecins en Afrique souvent ne le conseillent pas.

Il faut noter que les médicaments anti-malaria n’offrent pas une protection 100% et il est ainsi très important de se protéger avec les vêtements et les produits anti-moustique. La nuit, il faut se servir de la moustiquaire et bien l’attacher sous le matelas.

Autres médicaments :

Le paracétamol pour les douleurs (l’ibuprofène n’est pas conseillé dans le tropique). Médicaments pour les maux de ventre et la diarrhée (p.ex. Imodium, si l’on est obligé de voyager malade ; un produit qui contient des bactéries d’acides lactiques et qui aide dans la réhydratation est p.ex. Osmosal/ORS-liquide)

Protection solaire

À midi, le soleil vous brûle dans un instant et il est conseillé d’éviter le soleil entre 11 et 15 heures. La crème solaire (SPF 30 au moins) offre de l’aide momentané, mais le meilleur moyen de protection sont les vêtements et l’ombre.

Médecins et hôpitaux

Il y a un centre médical et un laboratoire à Comé (près de Grand-Popo), et ces services sont utilisées par la Villa Karo. On peut également demander d’un docteur de venir à Grand-Popo. Il y a aussi une pharmacie bien équipée à Comé oú l’on peut acquérir, le cas échéant, les médicaments anti-malaria et les antibiotiques. L’hôpital régional se trouve également à Comé.

Il y a aussi un centre médical et une pharmacie à Grand-Popo, et à la Villa Karo il y a un placard avec plusieurs médicaments, pour traiter par exemple les maux de ventre.